Rechercher
  • Alexandra Toro

Un bon sommeil...

Ahhhh oui on a entendu tellement de fois cette phrase avant que notre petit bébé ne naisse:

"Dormez parce qu'après vous ne pourrez plus"...


En effet, les scientifiques ont constaté que la qualité et la durée du sommeil étaient impactés notamment les trois premiers mois suivant la naissance de l’enfant. Un phénomène observé en particulier chez les mères qui perdent une heure de sommeil contre environ 15 minutes chez les pères.

Et bien oui, il ne faut pas se mentir les nuits seront moins longues et moins reposantes mais franchement quand c'est pour prendre soin de son bébé et lui assurer un bon développement, ne pouvons nous pas faire un petit effort?


Dormir est un besoin fondamental.



Les nouveaux-nés ont besoin de s'alimenter fréquemment pour éviter les hypoglycémies et aussi pour se développer, c'est pourquoi les réveils sont très fréquents dès la naissance. Les nouveaux-nés ne peuvent pas dormir en continu, ceci peut être dangereux pour eux, c'est pourquoi être un bébé vif, éveillé et gros mangeur est signe de bonne santé.

De plus, le sommeil permet au nouveau-né de développer son esprit. L'homme est en effet capable d'apprendre un nombre infini de choses et de faire de son cerveau un instrument puissant.

Le sommeil est parfaitement adaptés à ses besoins, c'est donc à nous de nous adaptés à eux même si

OUI c'est fatiguant.

Avoir bébé prés de soi dans la même chambre jusqu'au 3ème trimestre (ou plus ) est un bon choix pour favoriser l'évolution naturelle du sommeil.



Passé le 3ème trimestre, l'enfant change et son sommeil aussi, le rythme devient petit à petit plus prévisible et il commence à dormir davantage la nuit que le jour.

Pour autant, entre 4 et 7 mois, beaucoup de changements interviennent dans leur quotidien tels que la reprise du travail pour la maman ou bien l'introduction d'une alimentation complémentaire...

C'est pourquoi cette période reste fragile et instable mais à nous de suivre l'évolution de bébé et de s'adapter à lui.


Après cette phase, entre 8 mois et 2 ans, ses besoins en termes de sommeil continuent de diminuer. La nuit, bébé dort environ 11h. Le jour, il fait généralement trois siestes. Le nombre de siestes ira lui aussi décrescendo pour atteindre 2 vers 12 mois, puis une seule plus tard.

Mais Attention, chaque enfant est unique et peut faire les choses autrement, le rythme d'acquisition de ce sommeil est different pour chacun.

Autour du 8eme moi, bébé entre dans une nouvelle phase, dite fusionnelle, on appelle ça

"l'angoisse de séparation".

A cet âge, elle est très fortement marquée. Résultat, il a tendance à pleurer dès que vous quittez la pièce, de jour, comme de nuit.

Cette période de sommeil peut aussi être perturbée par les douleurs dentaires et les acquisitions motrices telles que le quatre pattes et l'apprentissage de la marche, un peu plus tard.

Le sommeil peut alors être redouté, agité ...

Soyez patient, votre enfant grandit et beaucoup de choses se passent dans la tête pendant la nuit.



Le sommeil entre 3 et 6 ans devient plus calme et linéaire.

Cependant, vers 3 ans, la capacité à passer de l’assoupissement à l’état de veille est en cours de maturation. Aussi, durant cette période, l’enfant peut connaître certains troubles du sommeil, tels que des terreurs nocturnes ou des épisodes de somnambulisme.

A 6 ans, certains enfants font encore des siestes, selon leur besoin de sommeil. Il est important de l'observer afin de savoir si il est fatigué et lui proposer de faire une sieste afin de recharger les batteries.


Prenez soin de vous et votre famille.

N'hésitez pas à venir me contacter pour en discuter et trouver des solutions ensemble avec la réflexologie bébé émotionnelle par exemple.




Réferencement:

  • "Dormir sans larmes" de Rosa Jové

  • Site Amélie


15 vues0 commentaire